التقارير

آخر التقارير من شبكة حراس

« Hourrass »:les Gardiens de l’enfance du Mouvement Syrien pour la Non-violence

أكتوبر 6, 2013
Alors que le Haut-commissariat aux droits de l’homme avance les chiffres de 7000 enfants tués et l’Unicef ceux de 3000 écoles détruites depuis le début du conflit syrien, le Mouvement Syrien pour la Non-violence (SNV/Al-Harak), a décidé de réagir. Membre du Réseau international pour l’éducation en situation d’urgence et signataire de la déclaration du colloque de Paris sur une éducation tenant compte des questions de conflits (avril 2013), le SNV/Al-Harak est convaincu que l’éducation des enfants est un élément essentiel à la construction de la paix en Syrie, et croit en la nécessité de protéger les enfants des discours de haine et de vengeance. Le SNV/Al-Harak a conçu différents projets visant à protéger les enfants de la guerre et de ses conséquences afin de les amener progressivement vers une culture de paix et de tolérance.Les “Gardiens” de l’enfance sont surtout présents là où le taux d’enfant déplacés est le plus élevé (Damas et sa banlieue, alentours d’Idleb, Alep et sa banlieue) en plus de deux “Gardiens” en Turquie dans les zones frontalières.
Les « Gardiens » de l’enfance sont surtout présents là où le taux d’enfant déplacés est le plus élevé (Damas et sa banlieue, alentours d’Idleb, Alep et sa banlieue) en plus de deux « Gardiens » en Turquie dans les zones frontalières.

Hourrass_1L’un de ces projets, baptisé Gardiens (Hourrass, en arabe), a été mis en œuvre grâce à divers partenaires sur le terrain. Le projet Gardiens a pour but de créer, de former et de soutenir un réseau de spécialistes de l’enfance dans toutes les régions syriennes, d’établir un système capable de réagir en situation de crise, capable de proposer des solutions de protection appropriées. Ces Gardiens ont pour mission de développer et de diffuser des outils éducatifs et didactiques, de procurer aux enfants le soutien psychologique dont ils ont besoin, de promouvoir les valeurs de paix, de fraternité, de compréhension et de tolérance auprès des enfants.
Lancé en décembre 2012, ce projet, qui a déjà permis la formation de plus de 120 personnes, s’est fixé des objectifs précis sur cinq ans, jusqu’en 2017. Les Gardiens de l’enfance bénéficient d’une formation spécifique à l’issue de laquelle ils s’efforcent d’appliquer la charte de protection de l’enfance dans les centres où ils travaillent, d’identifier les enfants les plus vulnérables, au niveau social et psychologique, et ceux qui nécessitent un suivi spécialisé par des médecins et d’autres spécialistes du réseau. Les équipes travaillant dans des écoles, des centres de soutien psychologique et organisent des activités de loisirs et de soutien scolaire.

Dans la région de Damas, le réseau Gardiens comprend trois centres accueillant chacun 180 à 200 enfants par jour, à raison de 3 heures par jour, 5 jours par semaine. Les centres présentent des services d’éducation en situation d’urgence et suivent les programmes d’enseignement de l’école primaire en Syrie. Ils présentent également des programmes de soutien psychosocial destinés à aider l’enfant à gérer ses émotions en situation de guerre, à construire son identité, à interagir sereinement avec son entourage.

Tayâra waraq : un magazine pour les enfants syriens
La couverture d’un numéro de Tayâra waraq.
Couverture d’un numéro de Tayâra waraq.

Le réseau a également lancé le premier magazine pour enfant, intitulé Tayâra waraq (cert-volant), une revue bi-mensuelle pour les enfants âgés de 7 à 14 ans. Ce magazine vise à diffuser les valeurs de paix, de fraternité, de compréhension et de tolérance. De même, il vise à développer des compétences sociales chez les jeunes, en les aidant notamment à acquérir les connaissances nécessaires pour libérer leur potentiel et leurs capacités et participer ainsi au développement de leurs communautés. Il cherche à diminuer l’impact du conflit sur eux et créer un espace pour « compenser » l’absence de l’école et les troubles survenus dans leur entourage et informe les enfants sur leurs droits et sur leurs devoirs dans la société.

Source: http://www.1001cartes-enfants-syrie.com/?p=1013

Comments

One Response to « Hourrass »:les Gardiens de l’enfance du Mouvement Syrien pour la Non-violence

  1. Gagner de l argent en Bourse says:

    La reference concernant le sujet, on en veux plus merci bien.

    رد

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

© Copyright - شبكة حراس